CCI

Organisations soumissionnaires: Réseau d’Innovation Organisationnelle (RIO/ECC) et Action pour le Développement et la Paix Endogènes (ADEPAE).

Partenaires au projet: Les Cadres de concertation intercommunautaire (CCI) de Baraka, de Bukavu, de Minembwe et d’Uvira.

Rayon d’actions: Les territoires de Fizi, d’Uvira

Groupes cibles: les membres des 4 CCI, les comités d’éleveurs et d’agriculteurs, les comités mixtes, les autorités politiques et administratives (2 Administrateurs de territoires,4 Administrateurs de territoires adjoints, 4 Chefs de secteurs), les autorités coutumières de deux territoires, les membres des communautés ethniques présentes dans les deux territoires.

Durée de la mise en œuvre du projet: 9 mois

Codification du projet: voir Life and Peace Institute (LPI).

Titre du projet :

‘’Projet  d’accompagnement des cadres de concertation intercommunautaires dans la mise en œuvre des actions de transformation des conflits dans les territoires de Fizi et Uvira, province du Sud-Kivu.’’

Zone d’intervention

Le projet sera mis en œuvre dans les territoires de Fizi et d’Uvira, ainsi que  dans la ville de Bukavu. Onze  groupements répartis dans quatre secteurs du territoire de Fizi et quatre groupements du territoire d’Uvira seront atteints par les actions du présent projet.

Objectif global 

Contribuer à la résolution des conflits et à  la réduction de la violence liée à la gestion de la transhumance dans les territoires de Fizi et d’Uvira.

Objectifs spécifiques

  1. Renforcer les capacités des CCI et des comités mixtes  dans la mise en œuvre des actions de réduction des conflits  en territoires de Fizi, d ’Uvira,
  2. Contribuer à travers les actions des CCI et des Comités  mixtes à la réduction des conflits entre les éleveurs, les agriculteurs et les chefs locaux pour une gestion pacifique de la transhumance dans les territoires d’Uvira et de Fizi ;

Résultats attendus

  1. Les CCI deviennent des cadres de référence pour la transformation des conflits au sein de leurs communautés et auprès des autorités politico-administratives.
  2. Les mécanismes mis en place par les éleveurs, les agriculteurs, les chefs locaux et les autorités politico administratives, au cours des différentes sessions de médiation/ négociation menées par les CCI, ont permis de réguler les activités de la transhumance et de réduire substantiellement le nombre des conflits entre les protagonistes.

Activités prévues

Pour le Résultat 1  selon lequel « Les CCI deviennent des cadres de référence pour la  transformation de conflit  au sein de leurs communautés et auprès des autorités politico-administratives », il est prévu les activités suivantes :

  • tenue des réunions ordinaires des membres des CCI;
  • organisation des rencontres inter-CCI en vue d’échanger sur les expériences;
  • organisation d’ne rencontre CCI de Baraka et de Minembwe avec les signataires de l’accord sur la gestion de la transhumance à Fizi pour échanger sur le contenu de l’accord;
  • appui institutionnel des quatre CCI par la dotation des moyens conséquents pour leurs interventions;
  • organisation des descentes d’identification et marquage des voies de passage des bêtes pendant la transhumance à Uvira ;
  • production des émissions radio sur les actions de transformation des conflits menées par les CCI  et sur la vulgarisation des accords.

Les activités à exécuter pour obtenir le résultat 2 « Les mécanismes mis en place par les éleveurs, les agriculteurs, les chefs locaux et les autorités politico administratives, au cours des différentes sessions de médiation/ négociations menées par les CCI ont permis, de réguler les activités de la transhumance et de réduire substantiellement le nombre des conflits entre les protagonistes » sont :

  • Vulgariser les accords et leurs annexes portant  sur la gestion de la transhumance Fizi;
  • Former les membres des comités mixtes et  de règlement des litiges liés à la transhumance en techniques de médiation/ négociation ;planification, suivi, évaluation et apprentissage
  • Appuyer le fonctionnement des comités mixtes locaux de règlement des litiges liés à la transhumance ;
  • Rencontre du CCI Bukavu avec les autorités provinciales
  • Atelier de formation sur l’élaboration d’un édit sur la transhumance
  • Rencontres de négociation/médiation des comités mixtes et de règlement des litiges sont tenues à raison de 10 rencontres par comité.
  • Assurer le suivi des comités locaux de règlement des litiges liés à la transhumance.

VISION DE SUCCES.

En renforçant la capacité de transformation de conflits des cadres de concertation intercommunautaires et en les appuyant institutionnellement, les organisations ADEPAE et RIO contribuent à la résolution de conflits entre agriculteurs, éleveurs et chefs coutumiers au Sud-Kivu."