MOT DE BIENVENUE DU COORDINATEUR DU RIO 

Le Coordinateur du RIO a senti l’immense joie d’avoir si nombreux les invités en ce jour d’inauguration officielle du CRP, un chef d’œuvre qui assure la fierté pour la RDC et pour la sous-région des pays des grands lacs africains.

Il a partagé ses profondes préoccupations et aspirations en rappelant que cette cérémonie couronne un long processus déclenché par la mise en place d’un service technique tourné vers la promotion de la culture de la paix par la présidence de l’ECC Sud-Kivu en 2003. Devant ce véritable défi face à la propension de la culture des violences dans la région des Grands lacs africains, l’ECC s’est engagée à arrêter l’avancée rapide de ce fléau qui ne cessait d’endeuiller des familles, des communautés et des peuples habitant dans l’espace GL africains en donnant au RIO la mission d’extirper la culture de la violence et de répandre les idées de la paix dans les esprits des peuples de la région par des actions d’éducation à la paix, de transformation positive des conflits, d’éducation à la bonne gouvernance et au développement organisationnel.

Le RIO ayant conduit de nombreuses recherches-actions participatives sur le principal moteur des conflits au niveau intra et inter communautaire, a mis en place des espaces de dialogue tourné vers la paix qui rapprochent quotidiennement les communautés en conflit en les rendant des véritables partenaires pour la paix.

Il y a une dizaine d’années, parler de la paix à Bukavu exposait à la haine, au mépris et aux préjugés de tout genre par les extrémistes de tout bord. Mais aujourd’hui, le RIO se réjouit du fait que nombreuses personnes se prévalent de la qualité d’ambassadeurs de la paix parmi les acteurs de la société civile et d’autres organisations socio-culturelles. Ce résultat ou ce changement notable illustre bien le fruit de la lutte pour la paix que mène le RIO pour le compte de l’Eglise du Christ au Congo.

Le processus de construction et de consolidation de la paix est long et se veut une action permanente dans la mesure où le changement d’attitudes, de comportements commande que la socialisation aux valeurs de paix se prolonge dans le temps. Voilà pourquoi, comme son nom l’indique, l’innovation est toujours présente dans la philosophie et les stratégies d’intervention de notre organisation. A cet effet, le RIO s’est proposé de se muer en Centre Régional de Paix. Celui-ci ne se réduit en un immeuble qui est inauguré ce jour. Il s’agit plutôt d’une croissance structurelle qui emporte assez de changements dans les modes de construction de la paix. Le nouveau rôle du Centre Régional de Paix est triple :

§  Mettre ensemble les praticiens de paix de la région des grands lacs ;

§  Servir de plate-forme pour les praticiens de paix afin de promouvoir les valeurs positives : justice, paix ;

§  Analyser et agir ensemble sur le contexte politique, sécuritaire et économique de la région.

La poursuite de cette nouvelle mission a conduit le RIO à élaborer un projet de construction intitulé « Construction d’un centre régional de formation en transformation des conflits » qui a duré 3 ans avec l’appui financier de Pain Pour le Monde. 

L’immeuble du Centre Régional de Paix que son Excellence Monseigneur le Président National de l’ECC va inaugurer aujourd’hui, est un ensemble des locaux abritant deux grandes salles de conférence : un (1) amphithéâtre et une (1) salle polyvalente. il compte également quatre petites salles pour les ateliers. Lieu de retraite scientifique, spirituelle pour la paix, le Centre Régional de Paix comporte une auberge de 11 chambres. En outre, huit (8) bureaux administratifs figurent parmi les locaux du Centre Régional de Paix. Un dispositif de surveillance du Centre par une maison de gardiennage pour lutter contre le vol des documents et un espace Internet par faisceaux WIFI contribuent au meilleur fonctionnement du Centre.

Soucieux de poursuivre son action de promotion de la culture de la paix en intégrant la dimension régionale, le RIO qui se mue progressivement en CRP, avait vraiment besoin d’un tel cadre de travail qu’offre ce beau bâtiment pour ses activités d’analyse de contexte, de rédaction de rapports de recherche, de formation des acteurs de paix, de forums, d’ateliers de réflexion, de symposiums et conférences sur la paix et sur des thèmes corollaires.

Il a exprimé sa profonde gratitude et ses sincères remerciements de tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué au bon déroulement de ces travaux, notamment les membres du Comité Exécutif, ainsi que les services techniques de l’ECC, Province du Sud-Kivu et les membres du personnel du RIO.

Le Coordinateur a aussi exprimé sa profonde considération à son Excellence Monseigneur le Président National qui a accepté l’invitation de Monseigneur Président provincial et président du Conseil d’Orientation du RIO pour assurer la dédicace de ce bijou ainsi que sa profonde reconnaissance à Son excellence Monsieur le Gouverneur de la province du Sud-Kivu pour la couverture sécuritaire et toute assistance de nature diverse issues des gouvernements central et provincial par le bais de leurs services respectifs.

En perspective d’avenir, le Coordinateur du RIO vient de promettre à son président du Conseil d’orientation, à tous les membres du Comité Exécutif de l’ECC/Sud-Kivu, qu’il ne ménagera aucun effort dans la conservation en l’état actuel du précieux bâtiment et dans l’expansion de la culture de la paix aussi bien au niveau provincial, national que régional.